plancher pelvien

Comment l'électrostimulation atténue les problèmes d'incontinence urinaire en renforcant le plancher pelvien ?

i-motion_blog_suelo_pelvico_01

L’incontinence urinaire, qui touche surtout les femmes, est due à une perte de la fonction de la vessie. Les muscles du plancher pelvien s'affaiblissent et donne lieu à des pertes d’urine incontrôlées.

L’incontinence urinaire a plusieurs causes et touche aussi bien les personnes en bonne santé que celles qui souffrent de certaines maladies.

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire est une perte d’urine incontrôlée. La vie du patient qui souffre d’incontinence urinaire n’est pas en danger mais ce trouble détériore sa qualité de vie, réduit son estime de soi et son autonomie.

 

A. Les types d’incontinence urinaire

Il subsiste plusieurs types d'incontinence urinaire : 

  • Incontinence urinaire (IU) d'effort

Il s’agit d’une IU associée à un effort physique ou à une augmentation de la pression abdominale qui se produit en toussant, riant, courant ou marchant.

  • IU d’urgence

Il s’agit d’une IU qui entraîne un désir soudain et urgent d’uriner et qu’il faut soulager sans attendre.

  • IU mixte

Il s’agit d’une IU associée à une urgence d’uriner et aux efforts comme l’exercice, l'éternuement ou la toux.

  • IU « continue »

Il s’agit d’une IU qui implique une perte d’urine incontrôlée et continue. Elle est généralement due à un problème grave du système sphinctérien.

  • Énurésie nocturne

Cette IU se produit pendant le sommeil.

  • IU de débordement

Également connue comme incontinence urinaire « inconsciente », elle touche les patients qui ne ressentent pas le besoin d’uriner.

 

B. Anatomie de l’appareil urinaire

L’incontinence urinaire touche surtout les femmes, en raison de leur anatomie.

L’appareil urinaire se compose de la vessie et de l'urètre. La vessie est un organe creux dont les parois sont formées de fibres musculaires lisses. L'urètre constitue le système sphinctérien de la continence. Le système nerveux contrôle l’appareil urinaire inférieur au travers du système nerveux somatique et autonome.

La vessie est remplie d’urine provenant des reins, reliés par les urètres. Un système de récepteurs permet à la musculature du plancher pelvien de vider la vessie.

 

C. Causes de l’incontinence urinaire

Les problèmes physiologiques comme la miction fréquente, l’urgence urinaire ou l’incontinence dérivée d’un effort physique sont dus à la prise de médicaments, les infections ou la nature du tissu conjonctif (faiblesse).

Ils sont également dus à des altérations dégénératives dérivées de la radiothérapie, du manque d’œstrogènes ou de leur faible quantité, comme c’est le cas pendant la ménopause, à une fracture du bassin ou aux suites d’un accouchement.

Mais aussi à des interventions chirurgicales, à l’obésité, la constipation, la toux chronique comme c’est le cas du tabagisme, à la réalisation de professions de risque comme chez les sportifs ou à une mauvaise connaissance du périnée.

 

 

D. L'électrostimulation pour soulager l'incontinence urinaire 

L'entraînement global avec EMS (électrostimulation), a donné d'excellents résultats, puisque 75 % des femmes qui l’ont utilisée ont renforcé leur plancher pelvien.

Cela a été obtenu grâce à une stimulation des abducteurs et du plancher pelvien, qui s’étendent aussi dans la zone de l’abdomen et des fesses.

L’électrostimulation réveille les muscles du plancher pelvien. Pour les personnes chez qui cette zone s’est affaiblie, l’électrostimulation globale est quasiment la seule façon de réussir à contracter le plancher pelvien.

Mais il faut prendre en compte l’intensité à laquelle se déroule la séance, car celle-ci sera décisive pour obtenir les meilleurs résultats. L’entraînement intensif dans la zone des fesses, des jambes, de l’abdomen et du bas du dos permet de renforcer le plancher pelvien dans 90 % des cas.

 

E. Comment travailler la musculature du plancher pelvien ?

 

plancher-pelvien-electrostimulation

 

La musculature du plancher pelvien doit être travaillée avec des techniques spéciales de respiration. Il faut contracter les muscles abdominaux obliques de forme consciente, ainsi que les transversaux, ceux du bas du dos et ceux du plancher pelvien.

Une autre technique consiste à rentrer le nombril vers la colonne vertébrale, en contractant le plancher pelvien, comme pendant les entraînements de Pilates.

Les fibres lentes sont travaillées avec des contractions douces et soutenues. Les fibres rapides sont travaillées avec des contractions fortes et rapides. Les fibres rapides sont situées au niveau du sphincter péri-urétral.

Pour renforcer cette musculature, il faut tenir compte de plusieurs facteurs :

  • Être conscient du périnée.
  • Isoler les groupes musculaires que vous ne souhaitez pas renforcer
  • Être suffisamment motivé pour suivre un entraînement régulier, pour que le résultat soit optimal.

En résumé, la constance, l’effort et la prise de conscience peuvent permettre de réduire considérablement les pathologies de ce type au niveau social et culturel.

Nous espérons que ce post vous aura été utile. Pour toute information complémentaire relative à l’électrostimulation du plancher pelvien, n’hésitez pas à contacter notre équipe de spécialistes.


 

Et pour en découvrir davantage, inscrivez-vous au blog d'i-motion : 

 inscription-blog-i-motion-ems